Chevalier vêtu d'une cape admire sa belle mariée en robe blanche medieval fantastique

La robe de mariée et au-delà :
les significations de la couleur blanche

« La jeune promise était vêtue d’une longue robe de mariée en soie délicate… »
En lisant cette phrase , la majorité d’entre vous imaginera une jeune fille vêtue d’une magnifique robe d’une couleur bien précise : blanche.
Pourquoi ? On répondra que c’est ainsi, que c’est une tradition.
De même, on pourra entendre, concernant l’habillement, que le blanc se porte plutôt l’été car il repousserait les UV et atténuerait la sensation de chaleur. Et puis, le mois de janvier arrivant, les magasins feront leur promotion annuelle pour le « Blanc », c’est à dire pour le linge de maison qui fut longtemps blanc, car lavable à haute température et donc plus facilement détachable.
Que dire aussi de cette préférence pour les murs blancs dans nos maisons et pour l’électroménager?

Ne serait-ce que des modes qui ont évolué au long des époques et des civilisations ?

Quelle est la signification de la couleur blanche ? Que symbolise-t-elle ?

Un point commun à deux illustres dames du Seigneur des anneaux

Illustrations et photo des dames Eowyn et Galadriel du Seigneur des anneaux dans leurs robes blanches

J’aimerai vous partager une découverte qui m’a passionnée au sujet de cette couleur.
Tout a commencé lorsque je lisais le livre du Seigneur des Anneaux. J’ai fait le constat que le blanc est très présent dans les vêtements des personnages. Les exemples qui viennent tout de suite l’esprit sont ceux de la dame elfe Galadriel, revêtue de blanc, de la princesse du Rohan Eowyn, portant elle aussi une tenue blanche, et Gandalf le Gris qui devient Gandalf le Blanc.

Cela m’a étonnée car je m’attendais à ce que chaque peuple soit caractérisé par des couleurs spécifiques et que les elfes soient bien différenciés des hommes du Rohan. Or, visiblement, la couleur blanche se retrouve chez les deux peuples et devrait donc symboliser quelque chose de commun. Mais le livre n’en dit rien de très clair.

J’ai alors découvert une conférence sur la couleur blanche, donnée par Monsieur Michel Pastoureau, un historien aussi érudit qu’accessible dans ses explications. Un passionné ! Grâce à lui, j’ai peut-être trouvé une réponse à mon questionnement. Ceci dit, je pense que les spécialistes de l’oeuvre de J.R.R.Tolkien auraient sans doute beaucoup à m’apporter. Je pense ici particulièrement aux contributeurs du site de l’association Tolkiendil, qui est le rendez-vous de tous les fans de Tolkien 

Le blanc : une couleur rare et riche en symbole

Jeune femme protégeant la flamme d'une bougie avec sa main, vêtue d'une robe blanche médiévale fantastique

J’ai donc découvert que le blanc a longtemps été une couleur rare car difficile à obtenir, du moins en Europe. Les matières premières n’étant pas blanches à proprement parler, il fallait beaucoup de techniques pour les blanchir sans les abîmer et de manière durable. Les vêtements blancs étaient réservés à l’élite, c’est à dire les plus riches qui étaient généralement des personnes de haut rang.

Puis j’ai appris que la symbolique du blanc a évolué dans le temps (et selon les lieux, en Occident) et s’est déployée.

  • Le blanc avait un rapport étroit avec le sacré, le divin et la pureté, et il était aussi lié au pouvoir, notamment celui des armées.
  • Le blanc est aussi associé à la lumière, ainsi qu’à la sagesse et à la vieillesse.
  • Puis, le blanc a été associé à la paix, à la propreté et, surtout à notre époque moderne, au froid.
  • Enfin, le blanc évoque le vide, l’absence.

Le blanc chez les personnages du monde médiéval fantastique

Mariée médiévale fantastique en robe blanche lumineuse qui se détache sur l'imposante silhouette du château fort

Revenons-en à notre question sur le blanc dans le Seigneur des Anneaux.
C’est là que je remercie Monsieur Michel Pastoureau pour cet enseignement qui m’a permis de déduire l’idée qui suit.
Galadriel et Eowyn sont vêtues de blanc sans doute en raison de leur haut rang.
Je pourrais aller plus loin encore. 

Le blanc symboliserait la sagesse et le pouvoir chez Galadriel.

Tandis qu’il serait signe de la froide résignation d’Eowyn et de la lumière qu’elle porte à son insu dans l’ombre  de l’influence du perfide Grima et du château d’Edoras.

Je me suis servie de ces aspects pour créer la robe Elora : lisez l’article qui retrace sa création!

Petite histoire de la robe de mariée blanche

Princesse médiévale en robe blanche sur le chemin de ronde avec son chevalier bien aimé tableau d'Edmund Blair

Mais qu’en est-il de la robe de mariée, comme le suggère le titre de cet article ?
Si le blanc était réservé aux nobles au long des âges, était-ce la coutume d’en habiller les mariées ?
Et bien non.

Des études archéologiques supposent que les mariées étaient en couleur pendant des siècles jusqu’au XVIIIème siècle où, comme très souvent, la noblesse va lancer une mode qui va conquérir le monde entier. Il s’agit de « la mode à l’antique idéalisée » qui répand l’idée que les femmes de l’antiquité s’habillaient de blanc. La mode des robes blanches est lancée ! Au fil des ans, la coupe de la robe de mariée évolue, mais pas la couleur, qui elle demeure jusqu’à nos jours.

Puis au XIXème siècle, le blanc est signe de virginité, vertu exigée pour se marier, surtout chez les femmes.
Aujourd’hui, cette couleur demeure davantage par tradition et continue à signifier que ce jour-là la mariée vit un moment très important et doit se démarquer de toutes les autres femmes. D’où « l’interdiction » pour les autres femmes de la noce de porter du blanc).

Quant au Moyen Âge, n’y avait-il pas de robe blanche à cette époque ? Nous n’en avons pas connaissance et en voyons peu dans les tableaux ou les enluminures. A part la licorne blanche et le chevalier au cygne Lohengrin, pas de princesse, ni de muse ni de dame en robe blanche. 

Cette dernière est donc une création moderne, que l’on a commencé à voir particulièrement chez des peintres préraphaélites comme Edmund Blair.

Que nous inspire la couleur blanche aujourd'hui ?

De nos jours, le blanc est très présent ( en Occident), mais c’est le gris et le noir qui sont majoritaires.
Le blanc a gardé une certaine symbolique, qui présente de bons côtés, comme le sacré, la paix, la clarté, la propreté.
Il apporte finalement du sérieux et de la clarté par opposition aux couleurs qui sont sur-représentées dans l’abondance des images qui nous entourent.

Je dois la majorité des éléments de cet article à l’enseignement passionnant de monsieur Michel Pastoureau et j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à visionner sa conférence ainsi que celles qu’il donne sur d’autres couleurs, comme le bleu entre autres.

J’espère qu’en lisant ce texte vous avez trouvé le goût de rechercher le sens des choses et de les vivre !

J’étais particulièrement attirée par cette couleur, et je le suis plus encore maintenant grâce à toutes ces précieuses informations.

Cela m’a grandement inspirée pour créer mes robes Elora et Alba de la 1ère collection fantasy.